Philosophie Montessori

«La période de vie la plus importante n’est pas l’âge
des études universitaires, mais la période allant de la naissance
à l’âge de six ans».

Philosophie

L’approche du Dre Maria Montessori est le respect de l’enfant en tant qu’individu digne qui est occupé par la tâche de se développer en adulte humain mature. En observant les enfants, elle a remarqué leur besoin d’indépendance, de confiance en soi en tant que personnes adéquates, de contrôler leurs propres impulsions et émotions, ainsi qu’une curiosité naturelle et un désir d’apprendre.

Elle a observé chez les jeunes enfants un phénomène qu’elle appelait « l’esprit absorbant ». Les enfants peuvent absorber l’information de leur environnement sans effort conscient et fastidieux. L’apprentissage ne doit pas leur être imposé. Si l’environnement est ordonné et facilement accessible et si les enfants sont libres de travailler leurs propres cycles d’activités à leur propre rythme, ils peuvent apprendre à lire, à écrire et à calculer de la même manière qu’ils ont appris à marcher et à parler.

La Dre Montessori a écrit,

« La période de vie la plus importante n’est pas l’âge des études universitaires, mais la période allant de la naissance à l’âge de six ans ».

Cela indique l’importance du développement précoce. Les enfants progressent vers la maturité à des rythmes différents et leur maturité scolaire varie considérablement. La classe Montessori permet à chaque enfant de choisir librement des activités qui correspondent à ses propres périodes d’intérêt et de préparation. Certains enfants commencent à lire et à calculer à un âge très précoce. L’objectif de Maria Montessori était que l’expérience d’apprentissage se produirait naturellement et joyeusement au bon moment pour chaque enfant.